La désimpro

La méthode impro

Haut les Cours

https://hautlescours.fr/cours-theatre/impro-prise-de-parole/

Nos cours d’impro sont maintenant référencés sur la plateforme Haut les Cours, et je vous laisse découvrir ci-dessous l’article qui nous mentionne :-)

L’improvisation au service de la prise de parole en public

Art oratoireImpro
Paris 14

Mis à jour le 24 août 2020

Béatrice et son équipe d’intervenants proposent un cours d’impro original puisqu’il s’agit de travailler sur la prise de parole en public grâce aux outils de l’improvisation théâtrale. Ce cours conviendra donc aux personnes qui veulent s’essayer à l’impro de manière progressive et dans un cadre sécurisant ainsi qu’à celles et ceux qui veulent progresser en prise de parole en public de manière fun. L’autre spécificité du cours est de mobiliser plusieurs intervenants qui se relaient tous les deux ou trois cours. Cela permet de se familiariser avec une grande diversité d’approches pédagogiques.

portrait de femme

Béatrice
Contacter le prof

Un cours d’impro original

L’improvisation théâtrale a le vent en poupe depuis quelques années. On ne compte plus les troupes et les cours pour tous les niveaux à Paris. La plupart du temps, la finalité est de pouvoir monter sur scène, pour un match d’impro ou un spectacle thématique. L’improvisation théâtrale semblerait donc réservée aux personnes à l’aise à l’oral et à la recherche d’un nouveau challenge.

Plutôt que de créer un énième cours d’impro généraliste, Béatrice a choisi de proposer un enseignement de l’impro résolument tourné vers la prise de parole en public. Le but du cours est d’utiliser l’impro pour s’améliorer à l’oral. On n’est cependant pas dans un atelier d’art oratoire, le jeu improvisé et le fun restent primordiaux. Comme dans un cours « standard », les participants improvisent des scènes.

Béatrice me dit que parmi ses élèves il y a notamment des personnes qui ressentent des blocages lors de présentation à l’oral. Mais aussi des personnes qui veulent goûter à l’impro sans avoir à rejoindre une troupe « classique » ayant vocation à jouer sur scène. Il peut même y avoir des élèves dont le français n’est pas la langue maternelle et qui souhaitent gagner en aisance.

600_440717894-light600

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

[Spotlight] MakeSense « Prendre la parole, l’art du pitch entrepreneur ! »

PITCH TRAINING – Apprendre à pitcher comme un pro !
[Cliquez sur l’image pour vous inscrire]

Vous avez besoin de répéter votre pitch, d’apprendre à l’incarner, le mémoriser, le répéter sans stress ni « par-cœur », ou tout simplement de l’écrire à partir d’une page blanche ? Alors cet atelier devrait vous intéresser !

Préparez vos questions, nous commencerons par 30 minutes d’échange sur l’aspect théorique et technique de la discipline.

Ensuite, nous aurons 1h interactive pendant laquelle vous aurez peut-être la possibilité de pitcher ! Nous choisirons quelques volontaires pour prendre la parole et vous serez débriefé par le groupe ainsi que moi-même. N’hésitez pas à préparer votre discours (1min30) et profitez-en pour repartir avec plein de bons conseils sur votre travail d’orateur !

Ce webinaire est proposé par Béatrice Doradoux. Béatrice a créé La Désimpro, un organisme de formation et coaching. Ses missions se divisent en deux grands axes :

  • côté startups et entrepreneuriat elle intervient sur toutes les thématiques du pitch et du storytelling, en passant par le médiatraining
  • côtés grands groupes elle diffuse cette « philosophie startup » et aide les équipes à mieux communiquer à tous les niveaux.

Son petit plus ? Une pédagogie basée sur l’oralité et l’improvisation.

Retrouve toutes les ressources de makesense au pitch sur spot.makesense.org

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

TIAD Camp Revolve by D2SI : L’intelligence collective pour booster sa transformation.

 

Nos organisations sont fortement impactées par les évolutions technologiques majeures telles que le Cloud et cela entraîne une transformation profonde de nos postures et de nos méthodes de travail.

Pour prendre de la hauteur, nous vous proposons de venir expérimenter et vivre de nouveaux outils dits de “technologies sociales”. 
J’aurais le plaisir de présenter le 27/06 ma méthode autour du Storytelling, parmi les autres ateliers à découvrir (bio-Inspiration, Diversité et Art social).

En vivant ces expériences entre pairs vous pourrez les diffuser dans vos organisations et faciliter ainsi l’apprentissage de vos équipes.

INFORMATION & INSCRIPTION : http://tiad.io/tiad-camp/transformation.html

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

L’improvisation théâtrale au service de la prévention des addictions

Article à retrouver sur Décideurs Magazine

 

À l’origine du spectacle improvisé, se trouve la Commedia dell’arte : un genre théâtral d’origine italienne qui existe depuis cinq siècles. Les représentations pouvaient se baser sur un cadre écrit, tout en laissant libre cours à la créativité et à la poésie dans les dialogues. On y retrouve des personnages récurrents, aux traits typiques et à la catégorie sociale marquée… Comme en entreprise ?

À l’origine du spectacle improvisé, se trouve la Commedia dell’arte : un genre théâtral d’origine italienne qui existe depuis cinq siècles. Les représentations pouvaient se baser sur un cadre écrit, tout en laissant libre cours à la créativité et à la poésie dans les dialogues. On y retrouve des personnages récurrents, aux traits typiques et à la catégorie sociale marquée… Comme en entreprise ?

 

De nouvelles pédagogies participatives et ludiques
Les tendances actuelles en matière de pédagogie sont à la rapidité (modules courts), à la concrétisation (mise en pratique immédiate des savoirs) et la personnalisation (la formation s’adapte aux participants et non l’inverse). Parallèlement à cela, l’apprentissage ne cesse de devenir de plus en plus ludique, cohésif et humain. Pour ces raisons, le monde de la formation en milieu professionnel a pris un coup de jeune, jusqu’au retour à l’enfance : jeux de rôle, jeux de cartes, de plateau… Et s’il était plus facile d’apprendre avec un pion dans les mains plutôt qu’avec un stylo ? C’est le principe de l’apprentissage par l’expérience : on joue, on teste, on simule, et on retient le cheminement autrement qu’en le notant sur son carnet.

Les acteurs de la formation l’ont bien compris : oui au e-learning et autre gamification(1) digitale, mais le succès de ces sessions dématérialisées ne se fera pas sans un retour régulier et récurrent au présentiel d’autant plus sur des sujets aussi sensibles que ceux des problématiques d’addictions en milieux professionnels. Cependant, ce ne sera peut-être plus sur une chaise mais sur un coussin de méditation, ce ne sera peut-être plus dans une salle de formation mais dans un théâtre. Le croisement des nombreuses possibilités de pédagogie par l’expérience offre une vraie richesse et un véritable enthousiasme/adhésion dans la formation professionnelle continue.

« Le monde entier est un théâtre, et, tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs »
Shakespeare

Se tourner vers une conscience de sa participation
Parmi tous les outils que nous pourrions évoquer, l’improvisation théâtrale est l’un des plus pertinents aujourd’hui. Trois arguments à cela :
1. Les formations « par l’impro » ne sont pas que « présentielles », elles demandent concrètement une vraie présence. Les participants ne sont que très peu en posture passive : quand ils ne jouent pas, ils doivent écouter pour peut-être rejoindre leurs collègues sur scène, à n’importe quel moment. C’est un effort de concentration peu habituel et très efficace.
2. L’impro ne s’improvise pas mais s’adapte à tout : pour une formation de 3 heures ou de 3 jours, pour parler de sujets légers ou sérieux, pour des participants qui se connaissent ou pas du tout… Une seule exigence logistique : un espace dégagé où l’on peut se déplacer librement et se sentir autorisé à faire entendre sa voix.
3. Enfin, c’est peut-être l’aspect mémorable de l’expérience qui ancre encore plus profondément les apports de l’improvisation. Les résultats d’une étude évoquaient que la peur de parler en public était plus souvent citée que… la peur de mourir ! Alors se lancer dans un jeu de rôle, peut-être même filmé, devant ses collègues relève parfois d’un saut dans le vide ! Mais, et c’est là où l’improvisation est un outil formidable : pas de prise de risque réelle ; un bon formateur assure un cadre bienveillant et sans jugement. Il trouve les exercices justes, afin que ce « saut dans le vide » soit vécu comme une progression adaptée, et pour autant, dont on peut être fier !

Sensibiliser au sujet complexe de l’addictologie grâce au théâtre
Si l’improvisation et les autres disciplines théâtrales sont connues pour former à la communication orale, ces outils ont beaucoup d’autres applications. Associés à des sujets plus techniques et plus sensibles, ils viennent mettre en lumière des apprentissages théoriques et permettent aux participants de se projeter dans la mise en application concrète des conseils reçus.
Le sujet de l’addictologie en entreprise est à la fois sensible, complexe, encadré et, bien entendu, extrêmement humain. Les participants suivent d’abord une formation théorique en addictologie, basée sur de nombreux échanges, témoignages et études de cas. Dans un second temps, le théâtre d’entreprise par l’improvisation ouvre dans la journée de formation un second temps qui dédramatise ce sujet permettant des échanges constructifs. Le jeu de rôle est encadré, les participants suivent les consignes proposées par le formateur et n’ont plus qu’à être « en réaction », aussi naturellement que possible, en fonction de ce qu’ils feraient « dans la vraie vie », et avec en tête les apports théoriques qu’ils viennent de recevoir. Mais parce que l’intérêt ne s’arrête pas à la dimension « représentative » du théâtre, c’est ensuite dans les échanges formateur(s) / participants que se trouve la richesse de la méthode. Les conseils ne sont pas donnés à l’envolée, mais sont fonction de ce qu’a dit ou fait le participant pendant son jeu de rôle. Cette pédagogie innovante et participative permet aux participants de vivre une expérience qui se veut la plus proche des situations professionnelles réelles qu’ils rencontrent. Comment, en tant que manager, puis-je aborder et signifier mon inquiétude vis-à-vis d’un collaborateur en difficulté avec l’alcool ? Comment agir si je découvre des salariés consommant du cannabis dans l’enceinte de l’entreprise ? Et si mon entreprise décidait de mettre en place des actions de dépistage alcool/stupéfiants de manière aléatoire comment me positionner vis-à-vis de mes équipes ? etc. Rapide, concret, personnel, à l’image des trois tendances que nous évoquions en introduction pour une meilleure appropriation des savoirs. Il s’agit de l’acquisition d’un savoir-être et d’une habilité psychosociale.

Improvisation théâtrale et théâtre forum
De quatre à quatorze participants en général, l’improvisation pourrait présenter l’inconvénient de ne correspondre qu’à des groupes restreints. Que faire alors si vous souhaitez proposer ce type d’atelier lors de votre séminaire de fin d’année où vous accueillez 150 personnes et plus ?
Et bien là encore, les multiples facettes du théâtre nous apportent des outils très efficaces ! Les scènes de représentation ou les théâtres forum(2) par exemple permettent de prendre un sujet d’entreprise (le handicap, l’égalité femme-homme, l’addictologie…) et d’en illustrer un point de vue. Cela peut être fait par des comédiens professionnels, mais également par les participants du séminaire qui s’emparent du sujet et le travaillent en amont avec le ou les formateurs.
Les spectateurs s’approprient la scène et sa chute (généralement négative), pour échanger finalement sur les moyens d’amener une fin alternative plus enthousiasmante et satisfaisante. Ils font ainsi ressortir des idées fortes, des suggestions d’améliorations qui viennent du groupe lui-même. Un format pédagogique formidable et anti-décrochage, qui permet non seulement d’apprendre, mais également de comprendre « pourquoi cela doit être appris ». Maintenant, à vous de jouer !

1. La gamification (ludification en français), est l’utilisation des mécanismes du jeu en  situation d’apprentissage.
2. Mis au point dans les années 1960 par Augusto Boal, le théâtre forum est une technique de théâtre participative qui vise initialement à la conscientisation et à l’information des populations opprimées.

 
Béatrice Doradoux est improvisatrice-formatrice et a fondé La Désimpro, organisme de référence de la formation professionnelle par l’improvisation théâtrale.
Alexis Peschard est directeur associé et addictologue au sein de GAE Conseil, cabinet conseil leader de la prévention des conduites addictives en milieux professionnels.

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Apprendre à pitcher son projet ! en partenariat avec Intermines

Atelier en partenariat avec le Réseau Intermines
Actuellement ouvert aux extérieurs en conservant le tarif Mines (150€ pour 2 soirées de 19h à 21h les mardis 16 et 23 octobre 2018 – prise en charge par un plan de formation entreprise possible)
=> Pour ce faire, inscription par email à carrieres@inter-mines.org
=> Plus d’information sur le site d’Intermines

Objectif : Repartir de ces deux séances avec un pitch fini qui vous ressemble, que ce soit pour vous présenter vous-même, votre parcours, ou l’un de vos projets.
Descriptif :
Découvrez votre profil d’orateur et venez vous challenger sur vos capacités à vous exprimer avec charisme et répartie. Par une communication authentique et personnalisée, invitez vos interlocuteurs à s’engager avec vous.
En une accroche percutante, puis des phrases raisonnantes et bien amenées, vous devez susciter ou récupérer l’intérêt de votre public.

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone